Dernières informations

 Mise à jour du site au 01/05/2017 :
 - L'agenda
 - Les visites en photos
 - Le compte rendu Atelier Photo

photo.gif  "Atelier Photo": 

Fin des cours : 

Pour le compte rendu du 25 Avril, consultez la rubrique "Les activités permanentes - Atelier Photo".

Le wiki du A3C7, pour contribuer à l'histoire et aux histoires du CCETT ;

Phototheque_lent.gif 

  
La consultation du trombinoscope de l'amicale, est réservée aux adhérents à jour de leur cotisation. Pour y accéder, remplissez la fenêtre d'identification et allez consulter le trombinoscope en utilisant le menu réservé aux adhérents.


Ah, Zut! j'ai oublié mon mot de passe!

Pas grave, je peux aussi écrire au webmestre

En cas de souci, lisez la Note sur les mots de passe.

Pour retourner au site ancien

Visiteurs en ligne

Nous avons 70 invités et aucun membre en ligne

L'Agenda du A3C7

Septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Articles

La première voiture électrique en 1881 et à pétrole en 1888

1. LE REGNE DES VOITURES A VAPEUR

La première automobile à vapeur, le Fardier de Cugnot,  apparait  en 1770 :

Le moteur à vapeur se développe fortement au milieu du XIX° siècle, notamment pour animer le chemin de fer.

Sur la route, son développement est freiné par les députés "écologistes" du pays industriel le plus développé de la planète qui publient en 1861 le Locomotive Act, puis en 1865 le Red Flag Act. Ces lois imposent que tout véhicule automoteur soit précédé d'un piéton agitant un drapeau rouge lors de la traversée des villages et s'arrête immédiatement à la vue d'un cheval.

Il faudra attendre 35 ans pour que ces lois destructrices de l'industrie automobile britannique naissante soient rapportées en 1896 ; la première course Londres Brighton sera alors instituée en novembre de la même année pour fêter l'évènement. Depuis cette date, elle a lieu chaque année le premier week-end de novembre.

En 1860 Lenoir fabrique un véhicule avec un moteur sans compression au gaz d'éclairage puis au pétrole qui autorise une vitesse de 7 km/h.
En 1862 Beau de Rochas dépose son brevet sur le cycle à 4 temps avec compression.
En 1870 Joseph Ravel, le père du compositeur Maurice Ravel, invente un moteur 2 temps avec compression. Parti en province pour un deuil, il ne retrouve pas sa voiture garée dans Paris ... volée par les Prussiens ou détruite lors de la construction des fortifications ?
En 1873 Amédée Bollée développe l'Obéissante "un break à vapeur qui marche tout seul" de 5 Tonnes roulant en moyenne à 15km/h & à 40 km/h en pointe, consommant 4 kg charbon/km & 350 litres eau/heure:

Le 9 Octobre 1875 Amédée Bollée effectue le premier long trajet de l'histoire automobile, un parcours de 230 kms Le Mans-Paris en 18 heures ; il y gagne en sus 75 contraventions dont un "excès de vitesse" délivré par le premier radar à moustache de l'époque.

2. 1881 : LA PREMIERE VOITURE ELECTRIQUE

La première voiture électrique apparait en 1881 en France avec le prototype du Gadzart Gustave Trouvé et en Grande Bretagne avec celui d'Ayrton & Perry:

 

3. 1885 : NAISSANCE DE LA VOITURE A PETROLE


En 1882, Atkinson dépose le brevet du cycle qui porte son nom ; ce brevet améliore le rendement moteur et sera utilisé en quantité, 120 ans plus tard par la ... Toyota Prius.
En 1885 Otto construit un moteur sur la base du cycle à 4 temps de Beau de Rochas ; cette même année, Daimler dépose un brevet pour un moteur à pétrole utilisant le cycle Otto :


En 1887 Daimler qui considérait que la France était le marché le plus important pour son moteur, accorde une licence à M Sarrasin qui confie à Levassor la construction d'un moteur à pétrole.

4. LE 5 AOUT 1888 : LE PREMIER VOYAGE DE 100 KMS AVEC UNE VOITURE A PETROLE


Le 5 Aout 1888, Bertha Benz emprunte à son insu  la voiture de son mari et effectue en une seule journée mais non sans difficultés le premier long trajet d'une automobile dotée d'un moteur à pétrole, 104 kms entre Mannheim & Pforzheim avec une voiture Benz à moteur à pétrole Daimler :

125 ans plus tard, en Aout 2013 le constructeur Mercedes effectue le même parcours emblématique avec un véhicule AUTONOME de type S500 Intelligent drive.

5. VERS LES 100 PUIS 150 KM/H

Lors de l'Exposition Universelle de 1889, Levassor présente 2 canots dotés de moteur à pétrole au contraire de Peugeot qui mise encore sur la vapeur. A l'issue de l'évènement, Peugeot décide de se tourner aussi vers le moteur à pétrole Levassor.
En 1889, Daimler dépose un brevet pour moteur bicylindre.
En 1890, Levassor se fixe pour but de faire Ivry-Boulogne AR sans  rencontrer la moindre panne ...  il mettra 18 mois pour y parvenir.
Du 6 au 9 Septembre 1891, la première voiture suiveuse de la course de vélo Paris-Brest-Paris est une Peugeot dotée d'un moteur Levassor : moyenne 15 km/h, 1 seule panne.
22 Juillet 1894 : premier concours automobile Paris-Rouen. De Dion arrive premier (moyenne 19km/h)  devant 2 Peugeot et 1 Panhard mais ne gagne pas, son véhicule étant considéré comme dangereux. Frustré, De Dion lance la course Paris-Bordeaux-Paris de 1895. La France est alors et de loin le premier pays automobile de la planète et va se lancer dans l'organisation de nombreuses courses de ville à ville.
3 Décembre 1894, André Etienne Postel Vinay, président de la Société Internationale des Electriciens, crée le Laboratoire Central d'Electricité qui deviendra Supélec puis CentraleSupelec. La même année il fait venir en France la société Américaine Thomson et fabrique dans ses ateliers les moteurs du métro Parisien et de la "Jamais Contente".
11 Juin 1895 : Première course automobile de 1178 kms Paris_Bordeaux Paris. Cette course est considérée comme le 1° Grand Prix de l'Automobile Club de France ; elle voit s'affronter une trentaine de véhicules à vapeur, à pétrole, ou électriques ; ces dernières doivent évidemment changer une tonne de batterie tous les 50 kilomètres environ. Cette course démontre globalement la supériorité du moteur à pétrole et des pneus démontables (brevet Michelin)

Ensuite, tout va très vite:

1896 : 2° Grand prix de l'ACF  Paris-Marseille-Paris  soit 1700 Kms. Le vainqueur mettra 68 heures à la moyenne de 26,5 km/h.
1897;course Paris-Dieppe, Leon Bollée gagne à la vitesse moyenne de 40 km/h et arrive avant les chronométreurs ... qui avaient pris le train.
Juillet 1898 : course Paris-Amsterdam-Paris, 1431 kms, 3° Grand Prix de l'ACF , vitesse moyenne de 43km/h, vitesse maximale=70 km/h ; 140.000 visiteurs se pressent au 1° salon automobile de Paris .  
28 Avril 1899 à 78-Achères, la voiture électrique JAMAIS CONTENTE (1,5 tonne) du Belge Camille Jenatzy sur pneumatiques MICHELIN à "talons extensibles" franchit le kilomètre en 34" soit 105,8 km/h. C'est le premier véhicule à passer la barre des 100 km/h.  Deux moteurs électriques en prise directe Postel-Vinay placés à l'arrière entre les roues développent 50 kW (67 chevaux). L'alimentation est fournie par des batteries Fulmen pour près de la moitié du poids total. Le véhicule est exposé au Musée de Compiègne


Juillet 1899 : 1° Tour de France automobile perçu comme le 4° grand prix de l'ACF, 2216kms parcourus par le vainqueur en 45 heures à la moyenne de 50 km/h.
Juillet 1900 : A l'occasion de l'Exposition Universelle et des Jeux Olympiques de Paris, 5° grand prix de l'ACF Paris-Toulouse-Paris : 1347 kms parcourus à plus de 60km/h de moyenne par les 2 premiers.
1901 : 6° Grand prix de l'ACF entre Paris et Berlin : 1105 kms parcourus par le vainqueur à la moyenne de 71 km/h.
1902: 7° Grand Prix de l'ACF entre Paris et Vienne
En 1903, la France produit 30.204 voitures, soit 48,77% production mondiale, les USA 11.235.
En 1903 8° Grand Prix de l'ACF 200 concurrents se lancent pour la course Paris-Madrid. 100.000 personnes se pressent au départ ... l'équivalent aujourd'hui d'une étape de montagne du tour de France ... 4 concurrents et 6 spectateurs sont tués le premier jour. La course est arrêtée à Bordeaux et les courses sur route ouverte désormais interdites.
En 1904, une Gobron-Brillié du Centralien Eugène Brillié fonctionnant au "bio-éthanol" comme on dirait aujourd'hui, est le premier véhicule à passer la barre des 150km/h.
En 1906, Bollée obtient que l'ACF organise le Premier Grand Prix de France sur le circuit de la Sarthe. En fait de circuit, il s'agit d'un triangle de 103 kms à parcourir 12 fois Le Mans-Saint Calais-La Ferté Bernard empruntant donc les longues lignes droites des actuelles N157 et N23. Pour contourner les villages, des routes en bois sont même  construites.


Le coût très élevé du premier Grand Prix de France conduiront les organisateurs à utiliser le circuit de Dieppe pour les Grands Prix suivants  

Retour au sommaire de l'exposition Carminat

 

A3C7 (104 adhérents)

Notre association
Les grands événements
Notre site web
Les activités permanentes
Les conférences
Les expositions

Identification

Connectés

Nous avons 70 invités et aucun membre en ligne